De l'entretien durable aux paysages CO2mestibles

Réduire les émissions de GES grâce à des plates-bandes qui ont du goût!

Le projet De l’entretien durable aux Paysages CO2mestibles vise à sensibiliser sur l’entretien durable des espaces verts et à démontrer une nouvelle façon de transformer un terrain gazonné en un jardin paysager écologiquement viable et nourricier. Le projet se déroulera en Montérégie-Est dans une dizaine de municipalités. Afin de mieux rejoindre et sensibiliser les citoyens et les élus à l’entretien durable des espaces verts et à ce nouveau modèle d'agriculture urbaine, les sites de démonstration choisis seront situés en plein coeur des municipalités partenaires (devantures des hôtels de ville, façade des bibliothèques municipales, etc.). Par ce projet, la RHA vise à illustrer, par des applications concrètes utilisées en Permaculture, les bienfaits de cette pratique qui fascinera les citoyens de la Montérégie, les élus, les passants, les curieux et les professionnels de l’horticulture.

Les aménagements paysagers comestibles proposés dans ce projet visent, non seulement, une réduction directe des surfaces gazonnées, mais aussi l’implantation de plates-bandes nécessitant beaucoup moins d’entretien et d’arrosage par l’utilisation de paillis végétal (copeaux, feuilles mortes, paille, etc.) et d’espèces vivaces. Le concept est inusité puisqu’il intègrera des plantes vivaces qui seront toutes comestibles (ex. fines herbes, fleurs comestibles, fraisiers, groseilliers, framboisiers, etc.). L’aménagement pourra aussi intégrer des plantes potagères annuelles au choix des partenaires (tomates, poivrons, courges, haricots, etc.). Les sites permettront également de sensibiliser la population grâce à de l’affichage, des ateliers interactifs et des visites guidées.

Municipalités participantes : Ange-Gardien, Carignan, Chambly, Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park, Richelieu et Saint-Charles-sur-Richelieu.

Mots-clés: