Des villes osent les plates-bandes qui ont du goût!

Investir dans des aménagements paysagers comestibles plutôt que dans des fleurs annuelles et du gazon, c’est le pari qu’ont fait sept municipalités de la Montérégie cette année. Une initiative qui pourrait inspirer d’autres municipalités.

« Pour les villes, de toujours recommencer avec des plantes annuelles, c’est énormément d’énergie, d’eau et d’argent », affirme Mélanie Morel, coordonnatrice de l’OBNL Pour une reconstruction harmonieuse de l’agriculture. « Ça peut être beau et utile à la fois, c’est le message qu’on essaie de propager. »

L’objectif du projet CO2mestible est aussi de réduire les gaz à effet de serre, en retirant des surfaces gazonnées pour y planter des végétaux comestibles.

http://blogues.radio-canada.ca/rive-sud/2013/08/29/des-villes-troquent-les-amenagements-floraux-contre-des-plantes-comestibles/

 

Commenter

Pur texte

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.